Orthodontie : pour un sourire aussi sain que beau PAR ANNE JEANBLANC Publié le 29/05/2015 à 14:36 | Le Point.fr

Lien

Ce type de traitement – possible dès le plus jeune âge – améliore l’hygiène bucco-dentaire, réduit les apnées du sommeil et donne des résultats définitifs.

Les « redresseurs de dents » sont parfois considérés comme des spécialistes de l’esthétique. Il est vrai qu’afficher un sourire avec des dents parfaitement alignées (et évidemment bien blanches de surcroît) est très engageant et valorisant. Mais les bénéfices de l’orthodontie ne se limitent pas à cet aspect important de la vie sociale. C’est ce que veut démontrer la Fédération française d’orthodontie (FFO), qui rend publics aujourd’hui les résultats d’une étude Harris Interactive* portant sur les connaissances en la matière et les idées reçues.

Globalement, quand on leur demande de définir l’orthodontie, la majorité des Français l’identifie à « un traitement permettant de redresser les dents et de corriger la dentition et le positionnement de la mâchoire ». Cette réponse, qui témoigne d’une assez bonne connaissance du sujet, s’explique par le fait que 35 % d’entre eux sont ou ont été directement concernés par l’orthodontie. En revanche, 97 % estiment que ce traitement n’a qu’un bénéfice esthétique, 40 % qu’il n’a aucun impact sur l’hygiène bucco-dentaire et 60 % pensent que le résultat n’est pas définitif. Autant d’idées que les spécialistes veulent combattre.
Tout d’abord, l’orthodontie ne consiste pas uniquement à remettre les dents et les mâchoires droites, elle contribue aussi au bien-être du patient et, surtout, à lui assurer l’optimisation des trois fonctions de la bouche que sont la mastication, la déglutition et la phonation. De plus, elle a un effet bénéfique sur les apnées du sommeil (qui peuvent se manifester dès l’enfance). « En élargissant le maxillaire, l’orthodontiste élargira les fosses nasales, ce qui permettra à l’air de mieux circuler par le nez », explique le docteur Jean-Baptiste Kerbrat.
Progrès

Redresser les dents favorise aussi une bonne hygiène de la bouche en simplifiant grandement le lavage. La brosse peut aller partout, y compris dans les coins les moins accessibles, et nettoyer chaque dent individuellement. En plus de la prévention des caries, « on constate que les dents qui ne sont pas droites sont plus foncées, plus jaunes et souvent plus entartrées », ajoute le docteur Aloé-Tavernier.
Quant à la persistance des effets du traitement, elle est réelle. Néanmoins, il faut savoir que si la taille des dents reste constante, la longueur et la largeur des arcades dentaires diminuent légèrement avec l’âge. Cette contraction naturelle peut donc entraîner quelques modifications en vieillissant, des malpositions dentaires, le plus souvent des incisives du bas. « Comme un visage prendra des rides avec le temps, nos dents ont tendance naturellement à s’encombrer, lentement, mais inexorablement », explique le docteur Olivier Migault.
Reste un point qui ravit les orthodontistes : les Français interrogés sont conscients des progrès réalisés au cours des vingt dernières années. Près de 85 % s’accordent sur la plus grande discrétion des appareils et 80 % sur la moindre douleur induite par les traitements. Enfin, ils sont 62 % à penser que l’on ne peut pas commencer un traitement orthodontique avant l’âge de 11-12 ans. Il existe pourtant aujourd’hui des traitements dits « précoces », pouvant être mis en place dès l’âge de 5-6 ans. Mais il n’est pas évident que cela fasse sourire les gamins…
* Enquête réalisée du 24 au 26 mars 2015 sur un échantillon de 1 020 personnes représentatif des Français âgés de 15 ans et plus.

Votre dentiste à la Défense : Garder un sourire éblouissant

Un beau sourire à tout âge

Elderly couple

Nous allons démontrer que l’orthodontie c’est aussi pour les adultes; bien qu’il n’est pas rare de rencontrer des adultes ayant une malocclusion important percevoir qu’à “leur âge”, ça ne vaut pas la peine d’envisager des corrections orthodontiques puisqu’ils ont été “comme ça toute leur vie”! Nous entendons souvent:

Ça ne m’a jamais dérangé

Mon père (ou mère) avait la même dentition et a vécu très longtemps.
Ça fait partie de ma personnalité et individualité (ou de mon charme…)!
Il y en a des bien pires que moi!
Je ne veux pas la perfection.
Je ne me vois pas avec des “bagues” à mon âge.
De toute façon, je vais perdre mes dents!
L’esthétique ne me dérange pas.
Je n’ai pas le temps ou l’argent pour entreprendre un traitement.
Tant que je n’ai pas de problèmes

Pourtant avec les années, plusieurs adultes voient leur dentition et occlusion se détériorer progressivement. En effet, une malocclusion présente depuis plusieurs années sans conséquences sévères ou apparentes peut commencer à présenter certains signes et symptômes tels que:
maladies parodontales,
apparition de caries (parfois sur les racines exposées),
détérioration et bris de restaurations dentaires, fractures de dents,
perte de dents suite à une diminution du niveau osseux, ce qui peut mener à des déplacements dentaires,
changements dans l’occlusion et la façon de mordre,
usure dentaire,
apparition ou augmentation des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires, etc.

Nous pouvons à ce sujet, interpeler les aînés sur le fait que :
plusieurs études ont en effet établi des liens entre les maladies buccodentaires et d’autres problèmes de santé comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires et respiratoires. De plus, le cancer de la bouche serait plus fréquent chez les personnes âgées. D’où: La nécessité de maintenir une bonne santé bucco-dentaire et une bonne occlusion (ce grâce à l’orthodontie).
Il est primordial d’avoir une bonne santé bucco-dentaire et générale. Dans certains cas, l’orthodontie peut contribuer à l’amélioration de la santé.

Autre point:L’espérance de vie augmente sans cesse. Donc on peut rester plus de 30 ans dans la vie active pour une personne de 50 ans qui est en bonne santé: ce qui n’est pas négligeable.

Orthodontie à tout âge

Un beau sourire n’a pas d’âge

Tel était le slogan de la campagne de sensibilisation de l’Ordre des dentistes du Québec dans le cadre du “mois de la santé buccodentaire” au Québec en 2011. Ayant comme thème la santé dentaire des aînés, cette campagne d’information visait à interpeler les aînés sur les points suivants:

La nécessité de maintenir une bonne santé bucco-dentaire;
Les liens étroits qui existent entre la santé dentaire et la santé globale;
Un examen de la bouche et est important à tout âge;

Les visites régulières chez le dentiste et les soins bucco-dentaires sont important, qu’on ait des dents ou pas.
Plusieurs études ont en effet établi des liens entre les maladies buccodentaires et d’autres problèmes de santé comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires et respiratoires. De plus, le cancer de la bouche serait plus fréquent chez les personnes âgées, d’où l’importance de le dépister rapidement.

Nous profitons donc de cette période pour souligner également le fait que l’orthodontie… “c’est aussi pour les adultes”.

L’avenir est prometteur pour votre dentition!

L’espérance de vie augmente sans cesse. D’après Statistique Canada, les canadiens nés entre 2005 et 2007 peuvent espérer vivre plus de 81 ans (78.3 ans pour les hommes et 83 ans pour les femmes), ce qui représente une augmentation de 2.3 ans depuis seulement 10 ans! Il peut donc rester plus de 30 ans de vie active pour une personne de 50 ans qui est en bonne santé, ce qui n’est pas négligeable.

Afin de profiter au maximum de cette longévité, il est primordial d’avoir une bonne santé bucco-dentaire et générale. Dans certains cas, l’orthodontie peut contribuer à l’amélioration de la santé.

Avec les années, plusieurs adultes voient leur dentition et occlusion se détériorer progressivement. Une malocclusion présente depuis plusieurs années sans conséquences sévères ou apparentes peut commencer à présenter certains signes et symptômes tels que :
maladies parodontales,
apparition de caries (parfois sur les racines exposées),
détérioration et bris de restaurations dentaires, fractures de dents,
perte de dents suite à une diminution du niveau osseux, ce qui peut mener à des déplacements dentaires,
changements dans l’occlusion et la façon de mordre,
usure dentaire,
apparition ou augmentation des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (ATMs), etc.
Il n’est pas rare de rencontrer des adultes ayant une malocclusion important percevoir qu’à “leur âge”, ça ne vaut pas la peine d’envisager des corrections orthodontiques puisqu’ils ont été “comme ça toute leur vie”! D’autres commentaires parfois entendus sont :

Ça ne m’a jamais dérangé, on m’aime ainsi.
Mon père (ou mère) avait la même dentition et a vécu très longtemps.
Ça fait partie de ma personnalité et individualité (ou de mon charme…)!
Il y en a des bien pires que moi!
Je ne veux pas la perfection.
Je ne me vois pas avec des “broches” à mon âge.
De toute façon, je vais perdre mes dents!
L’esthétique ne me dérange pas.
Je n’ai pas le temps ou l’argent pour entreprendre un traitement.
Tant que je n’ai pas de problèmes…

Le passé n’est pas garant de l’avenir!

Tout le monde a droit à son opinion et la perception est une chose bien personnelle mais il y a différentes façons d’entrevoir la présence de problèmes dentaires ou d’occlusion chez les adultes et les indications de les traiter ou pas .

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas eu de problèmes “à votre âge” que vous n’en aurez pas bientôt ou plus tard!

Une personne de 40 ou 50 ans peut avoir plus de temps à vivre avec sa dentition adulte qu’elle n’en a eu à ce jour sans vivre jusqu’à 80 ou 100 ans? Cela semble irréaliste? Voici un angle différent pour faire ce calcul;

Si on considère que la dentition adulte est complétée vers vers l’âge de 15 ans, une personne de 40 ans a donc vécu 25 ans avec sa dentition actuelle (40-15=25) et, si elle vie encore aussi longtemps que cette période, elle aura 65 ans (40+25 = 65), ce qui est bien moins que à l’espérance de vie moyenne de 81 ans! Si elle atteint 81 ans, il lui reste donc 41 ans soi plus de 1.6 fois la période de 25 ans depuis qu’elle a sa dentition adulte.

Pour une personne de 50 ans, le même calcul la mène à 85 ans soit légèrement au delà de l’espérance de vie moyenne (50-15=35 ans et 50 + 35 = 85 ans). Vue de cette façon, il est logique de prétendre qu’un adulte en santé a plus d’années à vivre avec sa dentition que ce qu’il a déjà vécu. Dans cette optique, ne croyez-vous pas qu’il soit justifié d’entretenir votre dentition pour les années à venir?

N’attendez pas pour agir, plus les problèmes sont chroniques, plus les dommages peuvent être importants ou irréversibles et les interventions nécessaires pour les corriger peuvent être plus complexes et coûteuses?

L’orthodontie pour adultes

Si vous êtes en bonne santé et avez une bonne dentition et des tissus buccodentaires sains (parodonte; os et gencive), il n’y a pas de limite d’âge pour considérer l’orthodontie… et l’orthodontie peut contribuer à votre santé. Les nouvelles technologies et protocoles de traitement rendent la correction des malocclusions chez les adultes plus accessible que jamais. Les traitements d’adultes sont parfois plus complexes, nécessitant souvent une collaboration avec les autres spécialités dentaires (approche inter-disciplinaire), mais le résultat devrait procurer une un sourire esthétique et une dentition fonctionnelle pour le restant de votre vie!